Plasticienne, chorégraphe et surtout styliste, Céline Shen s’intéresse à la vie historique, intime et fictive du vêtement. Nourries d’une éthique de la rencontre, ses créations partent du local et de la tradition pour s’ouvrir au cosmos : « L’aura est cette empreinte invisible, impalpable que porte en soi chaque vêtement. »
Peut-on « panser » avec Boris Vian ? Comment échanger ses microbiomes ? A quel rituel les patates sont-elles sensibles ? Cinq designers et sorcières ont concrétisé des projets qui nous reconnectent au vivant et en particulier autonomisent le corps féminin des diktats médicaux. Retour sur une série de rencontres qui donnera lieu à une exposition à la Villette.
Un « fanzine » à télécharger où se surimposent croquis personnels de maisonnées, pollutions publicitaires et textes théoriques ou de fictions. A la clé une question : comment se construisent et s’abîment nos regards ?
« Bouphonie » était une expo curatée en janvier 2021 par Juliette Nier et Arslane Smirnov au 6b à Saint-Denis, sous forme de pièce en quelques actes. C’est désormais aussi un site, plein d’entretiens avec des artistes émergents, à la croisée du design et des arts plastiques. Une histoire de transitions, de collectifs et de cocréation.
Un ensemble de photos ratées, décadrées, effacées. Elles prétendent être autre chose que ce qu’elles sont. Elles font bande. Si on les ouvre toutes en même temps, un monde peut s’installer et une grande « vacance ». Formes, couleurs, textures répondent à notre paranoïa. Cliquez sur les chocolats.
60 000 pas à plusieurs, pendant trois jours de décembre 2019, dans un Paris chaotique. Explorations, découvertes et rencontres, déambulations et réflexions dans différents lieux, entre grèves et manifs. Archive d'un atelier mené par Davide Bertocchi.
Plasticienne, chorégraphe et surtout styliste, Céline Shen s’intéresse à la vie historique, intime et fictive du vêtement. Nourries d’une éthique de la rencontre, ses créations partent du local et de la tradition pour s’ouvrir au cosmos : « L’aura est cette empreinte invisible, impalpable que porte en soi chaque vêtement. »
Peut-on « panser » avec Boris Vian ? Comment échanger ses microbiomes ? A quel rituel les patates sont-elles sensibles ? Cinq designers et sorcières ont concrétisé des projets qui nous reconnectent au vivant et en particulier autonomisent le corps féminin des diktats médicaux. Retour sur une série de rencontres qui donnera lieu à une exposition à la Villette.
Un « fanzine » à télécharger où se surimposent croquis personnels de maisonnées, pollutions publicitaires et textes théoriques ou de fictions. A la clé une question : comment se construisent et s’abîment nos regards ?
« Bouphonie » était une expo curatée en janvier 2021 par Juliette Nier et Arslane Smirnov au 6b à Saint-Denis, sous forme de pièce en quelques actes. C’est désormais aussi un site, plein d’entretiens avec des artistes émergents, à la croisée du design et des arts plastiques. Une histoire de transitions, de collectifs et de cocréation.
Un ensemble de photos ratées, décadrées, effacées. Elles prétendent être autre chose que ce qu’elles sont. Elles font bande. Si on les ouvre toutes en même temps, un monde peut s’installer et une grande « vacance ». Formes, couleurs, textures répondent à notre paranoïa. Cliquez sur les chocolats.
60 000 pas à plusieurs, pendant trois jours de décembre 2019, dans un Paris chaotique. Explorations, découvertes et rencontres, déambulations et réflexions dans différents lieux, entre grèves et manifs. Archive d'un atelier mené par Davide Bertocchi.