Lin, coton, soie, laine, viscose, fibres synthétiques... Comment s'habiller pour tuer le moins possible la planète ? Clément Assoun, designer textile et technicien spécialisé en maille, raconte comment se fabriquent nos fils – et l'impact de chaque type de textile sur l'environnement.
Qu’est-ce qu’une enveloppe ? Quelle est sa couleur ? Sa portée ? Son odeur ? Est-elle vivante ? Où se cache-t-elle ? Et sa texture ? Puis-je la toucher ? Un film à destination des enfants, où la notion d'enveloppe psychique est mise en regard des enveloppes sensibles du monde environnant.
Avec recul et minutie, le scénographe a consigné dans un petit livre les plans et récits de quelques « free parties » auxquelles il a participé depuis 2013. L’ensemble donne un « Carnet de voyage en free » que l'artiste offre à télécharger en pdf, pour halluciner du pays.
Muni d’un essai d’Agnès Levitte sur le design urbain et de la revue lettriste Potlatch, Ulysse Massey part à la rencontre commentée et dessinée de l’ancien mobilier urbain de Paris. La version intégrale de cet article paraîtra sous le titre « Débornement » dans notre revue imprimée.
Mais qu'on peut écouter… Agathe Chiron et Jean-Sébastien Lagrange, deux jeunes designers, ont demandé au journaliste Emmanuel Aubry de réaliser avec eux une enquête de terrain au CROUS de Cachan, dans le cadre de leur recherche sur l’amélioration du logement étudiant. Plongez dans la première de leurs « capsules sonores », où trois regards se croisent sur les conditions de vie étudiantes.
Notre troisième événement devait avoir lieu en avril et s’intituler « C comme Chine ». On avait la liste des artistes, Jean-Philippe Toussaint devait venir (Claudel c’était compliqué). Le Coronavirus arrivant à grand pas, on ne pouvait plus décemment garder ce thème. Il n’y a évidemment pas eu de soirée et « C comme Confinement et Création » est devenu un vidcast.
Le 6 février 2020, Décor propose sa seconde soirée abécédaire à la Fondation Ricard. D'un côté une salle d'attente en forme d'expo musiquée, de l'autre une performance-visite. Et des visiteur.se.s invité.e.s à pédaler pour produire l'électricité de l'événement.
Lin, coton, soie, laine, viscose, fibres synthétiques... Comment s'habiller pour tuer le moins possible la planète ? Clément Assoun, designer textile et technicien spécialisé en maille, raconte comment se fabriquent nos fils – et l'impact de chaque type de textile sur l'environnement.
Qu’est-ce qu’une enveloppe ? Quelle est sa couleur ? Sa portée ? Son odeur ? Est-elle vivante ? Où se cache-t-elle ? Et sa texture ? Puis-je la toucher ? Un film à destination des enfants, où la notion d'enveloppe psychique est mise en regard des enveloppes sensibles du monde environnant.
Avec recul et minutie, le scénographe a consigné dans un petit livre les plans et récits de quelques « free parties » auxquelles il a participé depuis 2013. L’ensemble donne un « Carnet de voyage en free » que l'artiste offre à télécharger en pdf, pour halluciner du pays.
Muni d’un essai d’Agnès Levitte sur le design urbain et de la revue lettriste Potlatch, Ulysse Massey part à la rencontre commentée et dessinée de l’ancien mobilier urbain de Paris. La version intégrale de cet article paraîtra sous le titre « Débornement » dans notre revue imprimée.
Mais qu'on peut écouter… Agathe Chiron et Jean-Sébastien Lagrange, deux jeunes designers, ont demandé au journaliste Emmanuel Aubry de réaliser avec eux une enquête de terrain au CROUS de Cachan, dans le cadre de leur recherche sur l’amélioration du logement étudiant. Plongez dans la première de leurs « capsules sonores », où trois regards se croisent sur les conditions de vie étudiantes.
Notre troisième événement devait avoir lieu en avril et s’intituler « C comme Chine ». On avait la liste des artistes, Jean-Philippe Toussaint devait venir (Claudel c’était compliqué). Le Coronavirus arrivant à grand pas, on ne pouvait plus décemment garder ce thème. Il n’y a évidemment pas eu de soirée et « C comme Confinement et Création » est devenu un vidcast.
Le 6 février 2020, Décor propose sa seconde soirée abécédaire à la Fondation Ricard. D'un côté une salle d'attente en forme d'expo musiquée, de l'autre une performance-visite. Et des visiteur.se.s invité.e.s à pédaler pour produire l'électricité de l'événement.